06 septembre 2006

Mon père, ma fierté...

Il avait trente ans quand je suis né. Il avait déjà fait dans sa vie ces choix que parfois, les yeux dans le vague il regrette, des choix qu’il pensait indispensables pour sa famille. Parfois il se sent piégé, comme un oiseau en cage. En fait l’oiseau c’est son esprit. Sa curiosité, son intelligence, son imagination.


Et si je suis tellement fière de lui, c’est parce que je suis fière de ce qu’il a fait de ses enfants, parce que quand je vois d’où je viens, quand je vois le chemin parcouru alors que beaucoup sont restés sur les bas côtés, j’en suis baba !


Pour vous résumer, je suis née dans une île à 10 000 kilomètres de tout ce que je connais aujourd’hui au propre comme au figuré. Et cette distance, je l’ai mille fois parcourue grâce à mon papa. Tous les samedis, on sautait dans notre vieille Golf VW, on suivait des yeux l’Océan qui défilait sur une quinzaine de kilomètres, et là il nous lâchait dans la bibliothèque pour une ou deux heures. Vous l’aurez compris, je tire mon amour du livre en grande partie de cette période bénie… Je m’étonne encore aujourd’hui qu’un homme n’ayant pas dépassé la seconde puisse passer des heures entières à potasser des livres sur des sujets aussi variés que les pierres précieuses, l’hôtellerie de luxe, les champignons…

medium_consultation.jpg

et moi pendant ce temps flânant dans les rayons, apprenant par cœur Le Renard Argenté, ce livre sur les plantes carnivores, les Astérix, découvrant certains mystères de la vie en lisant Gailuron… m’ennuyant et puis finalement trouvant cet extraordinaire livre de recettes de sucre. Lui infatigable, toujours sur ce même fauteuil.

Je n’ai jamais su si c’était sa passion qu’il assouvissait ou la notre qu’il voulait éveiller. Mais cette curiosité qui m’amène aujourd’hui à vouloir toujours découvrir, progresser, m’ouvrir… tout ce que j’ai fait dans ma vie est le digne héritage de Lui.

C’est lui qui m’a accompagne en tout, lui qui m’a conduite au CIO (cauchemar du lycéen, siège de tous ses rêves pour ses filles). Lui qui a pris du temps pour nous chaque foi que c’était nécessaire. Je lui en suis redevable, pour toujours. Bien sûr, je le lui ai dit et c’est avec émotion que je le partage aujourd’hui. Car c’est aussi de lui que je tiens mon estime de ma personne et cette sensation que je peux toujours progresser. Pour cela il suffit d'Oser !

Posté par Merhunisa à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Mon père, ma fierté...

Nouveau commentaire